navigationmenu

mardi 14 février 2017

Une robe Eliana bohème


Je m'étais promis de vous montrer cette cousette en janvier, mais avec les températures polaires de ces derniers temps, difficile de faire des photos dehors sans perdre trois orteils au passage... (Quant aux photos en intérieur, vous voyez ce que ça donne...) Heureusement, il fait maintenant (un peu) moins froid, je peux donc vous présenter ma robe Eliana, qui attendait de voir le jour depuis une éternité (si ce n'est pas deux, haha). En effet, cela fait presque un an, ou peut-être même plus, que je l'ai terminée une première fois, et depuis, elle était en attente de retouches pour pouvoir l'aller correctement. Allez, grimpez dans la DeLorean avec moi, je vous raconte son histoire !

Automne/hiver 2015. Les robes bohèmes à motifs de fleurs sur fond sombre sont à la mode. J'en ai vu partout dans les festivals pendant l'été, c'est une pièce qui est pile dans mes goûts et dans mon style, bref, moi aussi je veux ma robe fleurie. Un jour, ça fait tilt dans mon cerveau : en réalité, je l'ai déjà, mais en pièces détachées. D'un côté, le patron Eliana de Pauline Alice, l'un des tout premiers que j'ai achetés. De l'autre, un tissu en pseudo crêpe de je-sais-pas-quoi, acheté au poids chez Toto, à motifs végétaux sur fond noir.


À cette époque, j'ai encore peu d'expérience en couture et je suis un peu perdue quant à la taille que je dois couper. Mes mensurations m'orientent vers un 36 en haut, 38 à la taille et 40 en bas, mais les mesures de la robe finie me laissent penser qu'un 36 partout peut suffire. Confuse, je profite de ma venue au salon CSF pour demander a Pauline, la créatrice du patron en personne, un conseil de taille. D'après elle, un 36 suffit, voire même un 34.




Une fois de retour chez moi (et après quelques mois semaines de procrastination...) je me décide enfin à couper dans mon tissu. En bonne tête de mule que je suis, je choisis du 36 au niveau du buste que je grade vers un 38 à la taille et pour la jupe. La réalisation se passe sans encombre, si ce n'est la pose du biais sur la fente sur le devant, qui est un peu délicate et qui fait quelques plis, mais rien de vraiment grave. Je suis contente du résultat, mais au moment de l'essayage, je déchante. Déjà, les manches sont beaucoup trop longues, de 10 bons centimètres, mais c'est facilement corrigeable. Et surtout, il y a un gros excès de tissu à la taille et sous les bras, qui forme un repli pas du tout esthétique au niveau de l'élastique.





J'essaie alors d'imaginer des solutions : reprendre la robe sur les côtés, mais avec les manches raglan je ne suis obligée de faire correspondre ma couture côté avec celle en biais de manches, et en pinçant le tissu avec les doigts, je vois bien que ça resserrera beaucoup trop la manche sous le bras. Ou bien je peux remonter l'encolure, puisque je me rends compte qu'en tirant dessus pour faire coïncider la couture de dessous du bras avec mon aisselle, tout l'excès de tissu est résorbé. Mais ça implique de couper 5 bons centimètres sur le haut de la robe, de perdre les pinces sur le haut des manches et la fente sur le devant, et surtout il faudrait reposer tout le biais d'encolure et j'avoue que ça ne m'emballe pas vraiment. À ce stade, j'envisage d'envoyer un mail avec des photos à Pauline pour lui demander conseil, mais je ne prends pas le temps de le faire.





C'est ainsi que ma robe a passé environ 10 mois en stand-by, en attendant que je trouve une solution miracle pour l'arranger. Arrive alors le mois de novembre, et avec lui le salon CSF et une nouvelle occasion de poser mes questions à Pauline. Je prends donc quelques photos de ma robe avant de monter à Paris, et une fois sur le stand, j'expose mon problème et les deux solutions auxquelles j'avais réfléchi. C'est alors que Pauline me dit : "Pourquoi ne pas simplement remonter la taille? Ça résorberait l'excès de tissu à ce niveau, quant aux aisselles, c'est normal qu'elles soient basses sur ce modèle."



Mais oui, c'est aussi simple que ça! Au cours de l'année passée, j'avais pourtant réalisé que j'avais la ligne de taille assez haute, ça aurait du me mettre sur la piste, mais je restais bloquée sur mes deux pseudos solutions galère. J'ai donc tout simplement repris la taille de 3 cm, et raccourci les manches pour qu'elles tombent correctement, deux modifications ultra faciles à mettre en place et qui se sont avérées payantes puisque ma robe me va désormais parfaitement! J'ai juste un peu fait mon boulet sur les biais d'emmanchure : j'ai recoupé des rubans un peu trop étroit et je n'arrivais pas à les replier vers l'intérieur, j'ai donc du en coudre une seconde bande au bout de la première, mais le résultat n'est pas très régulier et la piqûre de maintien n'est pas droite et surtout elle se voit sur l'endroit. Malgré ce détail, je suis véritablement dingue de cette robe, elle correspond parfaitement à mes attentes et elle a (presque, faut bien la laver de temps en temps!) relégué au placard toutes les autres! Elle se marie aussi bien avec un gros gilet et une paire de bottines qu'avec un gros pull et des cuissardes, et s'assortit à merveille avec tous mes bijoux de hippie ;) En bref, c'est vraiment LA robe bohème parfaite pour l'automne et l'hiver, et je sais qu'elle va m'accompagner pendant de nombreuses années! Merci donc à Pauline pour ce patron et ses réponses à mes questions (deux fois, tout de même!), sans quoi cette merveille n'aurait jamais vu le jour! Oui oui, merveille, rien que ça, j'assume tout à fait mon enthousiasme débordant et mon manque d'objectivité envers cette robe, mais que voulez-vous, je suis tellement heureuse du résultat et j'étais tellement dépitée d'être bloquée si près du but que je peux difficilement cacher mon amour pour cette pièce ;)

Patron : Robe Eliana (Pauline Alice)
Niveau : Débutant confiant
Techniques requises : fronces, pose de biais
Remarques sur le patron : j'ai choisi la version PDF,je n'ai eu aucun souci sur l'assemblage des feuilles. Les explications sont détaillées et illustrées de façon très claire.
Taille : 36 au niveau du buste, gradé vers un 38 à la taille et pour la jupe
Fournitures : tissu au poids Toto Tissus, élastique
Modifications apportées : taille remontée de 3 cm et manche racourcies de 9 cm
Difficultés rencontrées : la pose du biais sur la fente de devant est un peu délicate

Cohérence avec ma garde robe : 10/10, une robe pile dans mon style!
Confort : 9/10, avec un pull par dessus, la taille a parfois tendance à remonter. J'adore le fait qu'elle ait des poches! #lespochescestlavie
Seyant : 10/10, après retouche, je suis pleinement satisfaite de la coupe!
Qualité : 8/10, le tissu a l'air solide, mais est un peu décoloré par endroits (en bout de manches notamment). Les finitions au niveau du biais d'emmanchure ne sont pas très propres. Heureusement, ces défauts n'ont pas d'impact sur le rendu général de la robe!

A refaire ? : maintenant que je sais quelles modifications faire pour que ce modèle tombe parfaitement sur moi, il est probable que j'en fasse une nouvelle un jour car j'aime beaucoup cette silhouette! Je tenterais bien la version B sans manches pour l'été.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je serais ravie d'échanger avec vous! :)