navigationmenu

jeudi 3 mars 2016

Velouté de courge, émulsion noisette // Winter squash soup with hazelnut cream

J'ai tendance à me méfier du mois de mars. Après un hiver qui semble durer depuis une éternité, mars nous apparaît enfin comme la lumière au bout du tunnel : c'est le mois du printemps, des oiseaux qui chantent, des arbres en fleurs, et on se sent tous prêts pour les beaux jours, les pique-niques dans les parcs, les premières fraises et les jupes sans collants. Oui, mais voilà, le printemps ne commence que le 20, et jusque là, le mois de mars ne se prive pas de nous rappeler que c'est encore l'hiver, à grand coups de giboulées. Bon, peut-être qu'il me fera mentir cette année, vu l'hiver très clément que nous avons eu. Les arbres sont en fleurs depuis déjà plusieurs semaines, et même si je trouve ça plutôt flippant, j'adore regarder le magnolia de mon voisin déployer ses pétales jour après jour. (et que dire des jonquilles et narcisses qui ont pointé leur nez dans le jardin de ma grand-mère à Noël?!) Ceci dit, quand je regarde la météo des prochains jours, je ne pense pas me tromper en disant qu'on va avoir du rab d'hiver bien glacial comme il faut!



Mars, c'est aussi le mois le plus déprimant sur les marchés. Les derniers produits d'automne et d'hiver disparaissent progressivement, mais ceux de printemps ne sont pas encore là. Résultat, j'ai l'impression qu'il n'y a que des navets et des choux en cette saison! (attendez-vous donc à quelques recettes de crucifères supplémentaires!).

Bref, tout ça pour dire que je ne compte pas lâcher mes soupes de sitôt, et j'espère que vous non plus car j'ai encore trois recettes en tête et que je compte bien partager ici avant l'arrivée des beaux jours, qui n'est malheureusement pas pour de suite.... Eh oui, désolée de vous déprimer, mais il est rare qu'ils débarquent à peine la date du printemps passée... En tant que native du mois d'avril, je peux vous garantir que j'ai plus souvent fêté mon anniversaire sous la pluie qu'au bord d'une piscine! Ce n'est pas pour rien si le fameux proverbe nous invite à garder nos pulls!  Allez, prenez donc un bol de velouté de courge tout doux pour vous réconforter!



Pour la petite histoire, cette soupe est inspiré d'un plat que je n'ai jamais goûté, ni même jamais vu. Lors d'un repas au resto entre collègues, mon homme a dégusté un cappuccino de butternut, et le ventre à pattes l'esprit créatif que je suis a bien évidemment voulu faire sa propre version de la chose. J'imaginais une base de soupe onctueuse, surmontée d'un nuage de crème/mousse, que je voulais parfumée à la noisette, car courge + noisette = amour dans mon coeur (et dans mon estomac!). J'avais depuis longtemps trouvé l'inspiration pour l'émulsion à la noisette ici, mais il aura fallu des mois pour que je me lance, car toutes les butternuts achetées au marché se sont vu attribuer un destin autre que la soupe. Heureusement, nous avions un potiron énormissime, cadeau de ma grand-mère, qui attendait son heure dans le cellier. Nous l'avons entamé le weekend dernier, j'ai donc ENFIN pu mettre mon idée en pratique (et aussi mettre en conserve 3 kilos de purée de potiron...). Ma soupe s'est révélée tout à fait conforme à ce que j'espérais, la "végétalisation" de l'émulsion a fonctionné à merveille (je dois dire que j'avais un peu peur que la crème et le lait de soja ne soient pas assez gras pour pouvoir mousser), et en plus je suis super contente de mes photos, prises sur mon tout nouveau fond en granit (en réalité : ma toute nouvelle table basse du salon...), que j'ai déniché un soir en bas de ma rue, abandonné dans un coin de parking désert. Ni une, ni deux, je monte chercher mon homme pour m'aider à le porter, et nous voilà, à 8h du soir, en train de trimbaler cette plaque qui pesait une tonne! Ca faisait longtemps que je voulais changer la vitre ébréchée de la table du salon, je suis donc ravie de ma trouvaille, et j'aime à croire que le destin m'a empêché de faire ma soupe jusqu'à maintenant pour que je puisse la photographier dans un tout nouveau décor! (oui bon, je vois des signes du destin assez facilement, que voulez vous ;) Et pour couronner le tout, je pense que cette petite émulsion à la noisette s'accordera également avec un velouté de courgette, ou de brocoli, si jamais vous n'avez pas de potiron monstrueux à liquider!


Velouté de courge, émulsion noisette {vegan, sans gluten, option sans soja}
Pour quatre personnes en entrée :
Velouté
- 500 g de potiron ou de cour :ge de votre choix (ou de brocolis, ou encore de courgette)
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 branche de céleri
- 2 petites pommes de terre
- 1 feuille de laurier
- sel, poivre au goût
Emulsion :
- 4 cs de crème de soja (ou autre crème végétale)
- 2 cs de lait de soja (ou autre lait végétal)
- 2 cc d'huile de noisette
- une petite pincée de sel

- noisettes torréfiées et concassées, pour servir

Pelez la courge, les pommes de terre, l'ail et l'oignon. Coupez la courge, les pommes de terre et l'oignon en gros dés, et le céleri en tronçons.

Mettez tous les ingrédients de la soupe dans une grande casserole ou une cocotte minute. Recouvrer d'eau, portez à ébullition et laissez cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres. A la cocotte minute, laissez cuire 7 minutes à partir du moment où la vapeur s'échappe.

Retirez la feuille de laurier et mixez la soupe pour avoir une consistance bien lisse. Rectifiez l'assaisonnement.

Dans un récipient haut et étroit (un verre doseur par exemple), mélangez les ingrédients de l'émulsion. Mixez quelques minutes au mixeur plongeant, en l'inclinant légèrement, pour incorporer de l'air à la préparation. Prélevez la mousse à l'aide d'une cuillère et déposez-la sur la soupe.

Servez parsemé de noisettes torréfiées et grossièrement concassées.


Winter squash soup with hazelnut cream {vegan, gluten-free, soy-free option}
Serves 4 as a starter :
Soup :
- 500 g winter squash of your choice (or summer squash or brocoli)
- 2 small potatoes
- 1 onion
- 1 celery stalk
- 2 garlic cloves
- 1 bay leaf
- salt, pepper to taste

Hazelnut cream :
- 4 tbsp soy creamer (or any vegetable creamer of your choice)
- 2 tbsp soy milk (or any plant milk of your choice)
- 2 tsp hazelnut oil
- a tiny pinch of salt

- chopped toasted hazelnuts, to serve

Peel the squash, potatoes, garlic and onion. Cut the squash, potatoes and onion in big chunks. Slice the celery stalk in 1 inch pieces.

Place all the ingredients for the soup in a wide pot or pressure cooker. Cover with water, bring to a boil and cook until the vegetables are tender. In a pressure cooker, cook for 7 minutes from the moment the steam comes out.

Remove the bay leaf from the soup and discard. Blend the soup until completely smooth and creamy. Adjust seasonning.

In a shallos anw narrow dish (like a measuring glass), combine the ingredients for the hazelnut cream. Mix with an imersion blender, inclining it slightly, to incorporate air in the mixture. Spoon the foam at the surface and drop onto the soup.

Serve with chopped toasted hazelnuts sprinkled on top.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je serais ravie d'échanger avec vous! :)